L’antre-monde

L’antre-monde

L’Antre-monde est la pièce que j’ai réalisée lors du passage de mon diplôme des métiers d’art en 2004. Il s’agit d’une pièce d’orfèvrerie décorative en laiton plaqué or, chêne massif et résine polyester.

Cires et fontes

Les pièces réalisées en fonte à la cire perdue sont d’abord sculptées à la main dans une cire spéciale de bijoutier, puis moulées et fondues en métal.

 

Fabrication des racines

N’ayant pas réussi à trouver une souche saine, j’ai préféré travailler directement dans un billot de chêne massif auquel j’ai ajouté des racines d’abord sculptées en argile puis moulées et coulées en résine polyester.

Le repoussage du métal

Technique traditionelle de ciselure, le repoussé consiste à ciseler le métal sur l’endroit, puis à le repousser sur l’envers afin de donner le volume souhaité. Le métal ainsi soumis à de fortes contraintes a besoin d’être régulièrement recuit afin de lui redonner de l’élasticité. Ainsi pour repousser à une profondeur de 2 à 3 cm comme ici, il faut recuire chaque plaque au minimum 5 à 6 fois pour ne pas percer le métal.

L’ajustage et le montage de la pièce

L’antre Monde !

Final

L’idée de cette réalisation m’est venue après une visite de la forêt de Paimpont l’été précédent mon année de diplôme. Inspirée par l’atmosphère magique de cette forêt, et par divers auteurs et illustrateurs des mondes fantastiques, je me suis créé mon propre univers féérique à travers cette pièce d’orfevrerie.

l'antre-monde
Présentation devant le jury final sur son tapis de mousse